Actualités

Gestes qui sauvent

article gestes qui sauvent

Connaître les gestes qui sauvent : l'importance de se former

Pour preuve. Terrassé par une crise cardiaque sur le parking d'un supermarché, René, un retrait de 73 ans, a été sauvé par Hakim, chef de la sécurité incendie qui a réussi à le réanimer.

 

Le Samu le conduira au GHI, le docteur Walid Awara lui implantera un défibrillateur. "Ce patient a eu énormément de chance - il est arrivé conscient et n'aura aucune séquelle. Habituellement, la probabilité de survit est inférieur à 5 minutes".

 

Dr Awara souligne l'importance de maîtriser ces gestes qui sauvent et à l'utilisation d'un défibrillateur.

 "N'importe qui peut se servir d'un défibrillateur, tout est automatique. Il suffit de poser les plaques et le défibrillateur identifie si un choc est nécessaire".

 

Rappelons qu'en France, seulement 3% des arrêts cardiaques survivent.

 

 

En pratique

Comment identifier un arrêt cardiaque

Regarder s'il est conscient  : "Vous m'entendez"

Contrôler s'il respire pas. Simplement en s'approchant de la bouche.

S'il ne répond pas et ne respire pas

 

Faites appeler le 15

Faites récupérer un défibrillateur et installez le

En attendant, faire un massage cardiaque et bouche à bouche

 

Au GHI, un défibrillateur est fixé dans le hall juste devant l'accueil central Gestes qui sauvent